10 moins bons côtés de la vie d’un caviste indépendant


10 moins bons côtés de la vie d’un caviste indépendant
  1. Vous portez seul la responsabilité de déguster et de sélectionner tous les vins. J’insiste sur la deuxième partie de cette phrase.
  2. Faire des commandes, gérer les stocks, les inventaires, le rangement c’est du boulot mais en même temps avec toutes ces livraisons c’est une peu Noël tous les jours.
  3. On ne voyage pas autant que ce qu’on aimerait et quand on se déplace c’est essentiellement pour trouver de nouvelles références, de nouveaux fournisseurs, …
  4. Parfois choisir en merveilleux et exceptionnel est trop compliqué.
  5. Vous pouvez souffrir d’un “tennis elbow” mais pour des raisons bien moins sportives.
  6. Comme si connaitre les vins ne suffisait pas, il faut aussi connaitre les accords mets-vins, quelle pression.
  7. Vous connaissez cette sensation quand vous travaillez seul et que la boutique est plein à craquer, alors vous craquez ou vous vous éclatez?
  8. On attend le meilleur de vous tout le temps, une chance que donner le meilleur à chaque instant soit votre façon de faire.
  9. Vous êtes responsable du bonheur de beaucoup de gens comme vin veut aussi dire cadeau, là non plus pas de pression.
  10. De temps en temps il faut ramener du travail à la maison (ex. vins à déguster et à sélectionner)

Je sais, je sais ce ne sont pas vraiment des “moins bons côtés”, mais je ne trouve pas de points négatifs j’adore juste ce que je fais.

Il est 1 commentaire

Add yours