Bien ou Mal: Les applications ou les sites web autour vin


Bien ou Mal: Les applications ou les sites web autour vin

Effectivement je parle de Vivino et de Winesearcher (entre autres) et je vous entends déjà argumenter que puisque je vends du vin mon avis ne peut pas être objectif. Peut être pas, mais prenez tout de même le temps de lire cet article pour vous faire une idée.

Ces applications servent naturellement à suivre des avis, des opinions, des accords mets-vins mais soyons clairs la raison d’être principale est la comparaison de prix. Dans un article publié il y a quelques temps dans l’Yonne Républicaine toutes les personnes interviewées, cavistes de métier, soutenaient que leurs clients n’utilisaient pas ce genre d’applications ou de site et qu’ils étaient la source de savoir et de conseil. Une réponse pleine de sureté et sans équivoque quand de mon côté je disais que même si c’est fait avec retenue et discrétion certains clients utilisent en effet des applications pour avoir des détails sur un vin, croiser des informations ou connaitre les prix pratiqués ailleurs. Alors peut-être suis-je le seul avec qui ils font cela!

Ces apps et sites sont-ils bons ou mauvais? Si je suis honnête je dois avouer que j’y ai aussi recours comme outil et qu’en tant qu’outil ils sont plutôt performants, faut-il encore les utiliser correctement car la notice n’est pas toujours fournie. Vous y trouvez des tonnes d’informations, de commentaires, d’avis, de notes de dégustation, d’historique des prix, de vendeurs potentiels, de biographies de vignerons, ….

Mais, parce qu’il y a un gros MAIS, toutes ces informations ne sont pertinentes si et seulement si elle sont lues et interprétées correctement. Revenons au type d’information le plus recherché: Le prix et avec le prix des indications de vendeurs de part le monde et des inscriptions en petits caractères.

Prenons un exemple. Vous faites la recherche pour un Chablis 2014 du Domaine X. Vous obtenez alors une liste de prix et de vendeurs de France, d’Italie, d’Angleterre, de Hong-Kong, du Japon et des USA. Les prix varient de 8€ à 44€ ce qui n’a naturellement aucun sens pour un seul et même vin. Vous commencez d’ailleurs sans doute à vous demander si le caviste chez qui vous vous trouvez et qui vend ce même vin à 14€ TTC ne serait pas train de chercher à vous arnaquer.

Vous prenez alors le temps de lire ce qui est écrit en tout petit et même de cliquer sur ces différentes offres plus attirantes car moins onéreuses. La première propose une bouteille de 75cl, hors taxes mais ne s’adresse qu’aux professionnels (cavistes, restaurants, magasins, boutiques, …). 8€ avec TVA Française équivaut à 9,6€ le problème est que vous ne pourrez de toute façon pas acheter ce vin car vous n’êtes pas considéré comme professionnel. Vérifiez toujours si le vendeur s’adresse aux particuliers ou aux professionnels.

La deuxième meilleure offre est 10€, le vendeur est toujours Français, la TVA n’est pas incluse mail finalement à 12€ TTC le prix est toujours intéressant. L’expédition est incluse ce qui est rare et donc une bonne chose mais l’offre si elle concerne le bon vin concerne la demi bouteille de 37,5cl et non la classique 75cl et c’est un détail que l’on peut manquer. Vérifiez toujours si vous comparez bien les mêmes choses, exactement les mêmes choses.

La troisième offre est 13€, toujours un vendeur Français, la TVA est comprise, il s’agit d’une bouteille de 75cl, aucun frais de transport sont indiqués nous conviendrons donc qu’ils sont offerts. Vous avez donc trouvé votre meilleur fournisseur. Cliquez sur le lien qui vous mènera à son site et découvrez qu’il propose des tonnes et des tonnes de références de vins mais celui que vous recherchez de même que beaucoup d’autres ne sont tout simplement pas disponibles. C’est ce que j’appel du “wine baiting” ou de l’appât au vin. Mettre en avant une sélection de vins plus ou moins rares, recherchés ou prestigieux sur son site à de bons prix pour attirer des clients en espérant que s’ils ne trouvent pas le premier vin recherché choisiront autre chose. Vérifiez donc si les prix, les vins, les millésimes et les conditions annoncées sont effectivement réelles.

La quatrièe offre à 13€ semble aussi convenir jusqu’à ce que vous vous rendiez compte que le prix est valable uniquement si vous achetez 12 bouteilles et réglez la livraison sinon le prix par bouteille est de 15€. Vérifiez toujours si l’offre n’est pas liée à des conditions.

La list des points à vérifier est longue et très même très longue mais maintenant vous savez que sur les apps et les sites le prix affiché peut être plus complexe qu’il n’y parait. Encore fois ces sites et applications sont de merveilleux outils mais prenez le temps de lire avec attention les détails et vérifiez ces petits lignes et détails afin d’obtenir la meilleur offre (produit, service et prix) possible.

Il est 1 commentaire

Add yours