C’est quoi cette … minéralité?


C’est quoi cette … minéralité?

En effet, qu’est donc la minéralité dont vous entendez si souvent parler dans le monde du vin? Et bien, comme toujours, il y a certainement autant de réponses qu’il existe de dégustateurs et tout le monde a sa propre définition sensorielle. Malheureusement dans l’esprit de quelques professionnels la “minéralité” devient quelques fois une excuse chic et flamboyante pour une acidité trop marquée, un manque de maturité et même une bizarrerie inexplicable dans un vin … mais non la Minéralité (et oui avec un M majuscule) n’est pas une excuse c’est l’incarnation d’un Terroir.

En ce qui concerne Chablis il n’y a pas qu’un seul type de minéralité. Voici trois façons dont vous pouvez la ressentir.

  1. Minéralité minérale: sur des arômes et des saveurs de calcaire, de craie, de caillou, de roche, je me doute que vous vous faites déjà une idée mais savez vous vraiment identifier ces marqueurs? Il y a finalement peu de chance que vous ayez léché, croqué ou mâché un morceau de pierre. Si vous pensez à une journée ensoleillée de printemps ou d’été, cette journée parfaite pour une ballade qui se termine par une pluie fine sur les roches et sentiers bien chauds, vous ressentez alors ce que peut-être cette minéralité minérale.
  2. Minéralité terrienne: ce style est sans doute plus facile à expliquer, dans ce cas, il y a de fortes chances qu’étant enfant vous ayez dégusté une ou deux poignées de terre. Rassurez-vous je ne vous demanderai pas de renouveler cette expérience mais il s’agit assez précisément du style de minéralité dont je parle. L’intensité de ce style vous emmènera des arômes subtiles d’un champ qui vient juste d’être labouré à la puissance limoneuse de l’argile humide. J’arrête de parler de minéralité bien avant que les arômes ne se dégradent sur des notes de serpillère humide sur fond de vestiaire d’après match et d’eau croupie que certains appellent minéralité terrienne rustique.
  3. Minéralité iodée: Souvenez-vous! L’été dernier, une plage et ce moment très agréable où vous avez bu la tasse dans une mer pourtant calme. Vous avez été très proche de ressentir cette minéralité iodée et pourtant il y a plus simple et plus agréable. Sans doute avez-vous déjà commandé ou mangé quelques huitres ou marché le long de la mer. A moins que le restaurant ait été douteux et que la journée ait été si chaude que les algues étaient en décomposition alors vous connaissez ce style. Ce mélange d’embruns, d’iode et de coquille d’huitres écrasée est finalement assez caractéristique.

Bien entendu il semblerait qu’il y ait un lien étroit entre la roche mère Chablisienne où de petites coquilles d’huitres sont entassées depuis 150 millions d’années et ces différents styles de minéralité. Toutefois, si vous me demandez si j’ai des preuves scientifiques que les raisins drainent des particules de minéralité de cette roche … et bien vous allez être déçus car la réponse sera non, je n’ai pas de preuve scientifique! Il semblerait même que si cet échange se fait bien il se fait dans des quantités tellement infimes que nous ne pouvons pas en distinguer les nuances. En revanche quand vous voyagez dans différents vignobles et dégustez différents vins beaucoup de vignerons vous assureront que ce qui se trouve en dessous des pieds de vigne transparait dans chaque vin.

En mon humble opinion tout ceci n’a finalement que peu d’importance. Ce que vous ressentez ne nécessite pas toujours une explication. Détendez-vous et appréciez simplement quelques centilitres de Minéralité!

Il est 1 commentaire

Add yours